Historique de l’établissement

Le lycée Ampère en constructionLes origines du Lycée Ampère remontent au début des années 70 (ouverture officielle en septembre 71) sous l’appellation CET. Typique des constructions de cette période avec une architecture assez sommaire (construction métallique modulaire) l’établissement accueillait des formations techniques assez diversifiées mais avec déjà une spécialisation autour du courant fort (BEP Électrotechnique) et courant faible (CAP Telecom).
Le lycée Ampère en constructionEn 1991, il prit la dénomination de LP André-Marie Ampère du nom d’un savant français (1775-1836), à l’origine de nombreuses théories sur l’électromagnétisme, et qui a donné, par onomastique, son nom à une unité de mesure électrique.
La conception de l’établissement et sa vétusté ont amené la région à envisager en 1993 soit une rénovation lourde, soit une reconstruction. Celle-ci est actée en 1994, elle aura lieu sur un site distant d’environ 1 km grâce à un terrain mis à la disposition de la région par la mairie de Morsang-sur-Orge. Après une longue phase préparatoire les travaux débutent en avril 1999 pour une réception à la rentrée 2000. L’architecte Pierre Lombard, maître d’œuvre, animé d’une véritable ambition architecturale s’est appliqué à créer un bâtiment reliant les différents quartiers urbains de la ville. Sur le plan extérieur l’ensemble est superbe avec ses jeux de matières (zinc, brique, verre) et de lumière.
À l’intérieur et, dans le même esprit fédérateur, un déambulatoire (hall) relie l’ensemble des activités du lycée.
Hall du lycée AmpèreC’est dans ce cadre de vie harmonieusement partagé que, depuis la rentrée 2000, évoluent environ 300 élèves (capacité d’accueil théorique 360) et une cinquantaine de personnels. Spécialisé dans les deux filières électrotechniques et électroniques avec 2 niveaux de formation : CAP et BAC PRO le lycée propose une offre de formation cohérente, en phase avec les besoins des entreprises (secteur des technologies nouvelles notamment) et ouvre à tous la possibilité de poursuites d’études POST BAC en partenariat, notamment, avec des lycées du secteur.